RAQUETTES AU SOULOR

CIRQUE DU LITHOR

 

 

Départ prudent pour les novices à qui la neige a réservé une texture rassurante et peu éprouvante.
Lacher d'abominables gosses des neiges ; les enfants apprécient la liberté dans les grands espaces désertiques enneigés.

bon, tout ne s'est pas toujours passé comme prévu ; Fallait bien assurer un peu de spectacle en "free falls"

Pour d'autre le rythme insoutenable de notre avancée aura été fatal ; abandonné à paître les quelques plaques de gazon découverte, l'esprit de survie fait aussi partie de la découverte de la journée.
Eprouvés, certains enfants vont succomber à l'effort. Les parents, d'un air dédaigneux, passent sans émotion, résignés... La sélection naturelle !

Très vite, les paysages extrêmes des sommets nous accueillent

Celui là a la descente de son père... Mais même dans un petit coin le dos tourné, le papa veille au grain sur le breuvage ingurgité ; à moins que ce ne soit un air envieux de goûter à la boisson des djeuns.
Il faut de tout pour faire un monde; et dans notre micro société d'aventuriers, les nobles sont perdus sans leur fauteuil de cuir au dossier démesuré ; alors il faut composer. Heureusement on en n'a que deux !
Le pique-nique de midi reste un moment savoureux, même si les mets n'ont pas la consistance de ceux d'une assiette un dimanche midi à la maison.
Là, c'est sur, on a à Oxypur la plus gracieuse et charmante secrétaire de la plaine ; à moins que son air radieux ne soit dû au soleil de plomb qui a ébloui nos visages. Le trésorier lui ne semble pas s'y tromper. En foot, on appelle ça "le marquage à la culotte" !
En fin de parcours, avant de jeter leurs dernières forces dans les descentes en luge, les enfants ont vengé leur honneur ; embuscade et tirs de boules de neuge. Le Préz, en a pris plein la poire ; il y a des responsabilités qu'il faut assumer !