ILE DE RE

Quand couleur rime avec chaleur

page précédente
Alors que des nouvelles de notre Béarn nous annoncent des journées pluvieuses et moroses, toute la troupe profite d'un soleil radieux pour s'enfoncer dans les terres et découvrir les multiples facettes colorées de l'Ile.
Rencontre instructive avec un autoctone qui nous a avoué le triste récit du passage de la tempête xinthia et les lourdes pertes qu'elle a affligé à l'Ile.

S'il y a bien une silhouette dominatrice sur cette île c'est celle des moulins. Nombreux mais tous défaits de leurs ailes, il en subsite un qui a su résister au temps. Majestueux, il nécéssite un petit crochet incontournable pour le saluer.

Non, vous ne rêvez pas. C'est bien l'âne typique réthois qui porte le pantalon vendéen. Un grand rival du fameux "buru" catalan. Et sur l'Ile, c'est bien le mâle qui porte le pantalon !

Triste scène de constater que notre chargé de mission au pain frais du matin farnientait comme un lézard sur la pierre chaude au lieu d'assumer sa mission, alors que tout le monde s'affaire à charger les batteries. DEMISSION!!

Bien sur, la chance de profiter d'une météo aussi clémente n'était pas le fruit du hasard. Nous avions demandé les conseils à notre Madame Soleil. Mais pour ne pas qu'elle nous raconte des "cracks", on l'avait emmenée avec nous en la menaçant de la jeter à l'eau si elle se trompait. On dirait qu'elle a eu chaud !
Belle échappée en famille pour se retrouver, se ressourcer dans une intimité complice toujours belle à voir.
page suivante
Notre équipe au grand complet ; moins le photographe et les malchanceux qui n'ont pas pu se libérer pour être de cette fête. Y'en aura d'autres !
Encore une des facéties de notre satané Préz : "du coastering !" qu'il a dit. Comprenez rouler dans le sable humide de la plage en limite de marée alors qu'on a la piste cyclable en dur parallèle à 20 mètres... GRRRRR !!!!
accueil

Au travers de ses plages, de ses ruelles, de ses forêts et de ses marais salants, Ré nous aura donné le La d'un concerto de couleurs en Sol majeur.